Ces films méconnus que j’aime tant

Categories Du Papiers et des Ecrans2 Comments
Ces films méconnus que j'aime tant

Alors que je me perdais allègrement sur mon fil d’actualité Twitter… Je suis tombée sur un tweet de ce type :

tu l'as vu - Ces films méconnus que j'aime tant

C’est alors que ma tête à fait un bon d’au moins 15 ans an arrière ! Parce que ce dessin-animé je croyais être la seule à le connaître… (soit dit en passant c’est un super dessin animé :D). Par ce biais j’ai découvert le compte twitter « Tu l’as vu ?! », où l’on peut partager avec d’autres ces films méconnus qui ont marqué notre vie cinématographique. J’ai pu partager ma joie avec les fans de « Eternal Sunshine of the Spotless Mind », ou de « Taram et le Chaudron Magique », ou encore « Rock-O-Rico » et même « Balto » (alors celui-là qu’est-ce qu’il a pu me faire pleurer quand j’étais petite -_-). Enfin allez-y, c’est juste incroyable de bons souvenirs et de bonnes ondes ce compte !

Mais revenons à nos moutons (films méconnus), je voulais donc partager avec vous ma mini-liste. J’espère trouver parmi vous d’autre qui les connaissent ;-).

La Belle et l’Ordinateur – Electric Dream (1984)

La Belle et l'ordinateur - Ces films méconnus que j'aime tantLe Speech – Miles est un architecte tête en l’air. Du coup, il décide de se munir d’un ordinateur de bureau. A ce moment, une violoncelliste emménage au-dessus de chez lui. Un soir, qu’il tente une intrusion dans l’ordinateur central de son patron, Miles court-circuite son ordinateur. L’IA s’éveille dans la machine et s’éprend de la voisine… tout comme Miles.

Mon avis – Déjà : meilleur bande son pop du monde. On peut notamment noter la présence de Culture Club (sacré groupe pop des années 80) pour deux musiques du film. Et le thème principal du film est un super tube de l’été 82 ! (et surement de d’autres étés au passage) Hormis cela, le sujet est encore vachement actuel malgré l’ancienneté du matériel (bah ouais l’informatique dans les années 80…). En plus, le film explore les pistes de domotique et des maisons connectées. On peut dire que pour cela c’est un film qui était pas mal en avance sur son temps. L’histoire romantique entre l’homme et la machine se prête beaucoup au débat aussi. Enfin un très bon moment à passer ^^ !

La fausse bande-annonce (je l’ai pas trouvé…)

Touche pas à ma fille – She’s out of control ! (1989)Touche pas à ma fille - Ces films méconnus que j'aime tant

Le Speech – Doug Simpson, 37 ans, dirige la station de radio Khey, spécialisée dans la musique rétro. Veuf, il élève seul ses deux filles, Katie et
Bonnie. A 15 ans, Katie ne pense qu’à séduire les garçons, ce qui ne va pas aller sans poser quelques problèmes à Doug, qui la considère toujours comme une petite fille. Profitant d’un voyage d’affaires de son cher papa, qui la laisse sous la garde de Janet, sa compagne, Katie met tous les atouts de son côté pour paraître à son avantage et ne tarde pas à voir les prétendants se bousculer…

Mon avis – Bon là encore j’ai un faible pour la musique… Mais passons ! Si vous avez vu des épisodes de « Madame est servie » vous reconnaîtrez sûrement dans le rôle de Doug (le père) Tony Danza qui est justement l’un des rôles principaux de la série. Bon c’est un teen-movie, qui ne vieillit pas trop. La problématique du papa qui ne veut pas laisser sa fille à n’importe qui est toujours actuel. Le parti-pris du film est très comique, surtout la partie avec le psy ! Ce n’est pas un classique, mais j’adore ce film notamment pour le relookage de l’adolescente.

Et une petite-bande annonce (en anglais)

Nouvelle Cuisine – Gaau Ji (2005)

Nouvelle cuisine - Ces films méconnus que j'aime tantLe Speech – Ching Lee, une ancienne star approchant la quarantaine, est décidée à retrouver sa beauté d’antan pour reconquérir son infidèle mari. Elle s’adresse alors à Mei, une cuisinière charismatique qui a pour spécialité les jiaozi, raviolis à la vapeur typiques de la cuisine chinoise. Vendus à prix d’or, les jiaozi de Mei, à l’étrange éclat rosâtre, sont réputés pour leurs vertus rajeunissantes.
Ching, prête à tout pour retrouver sa jeunesse, ne se soucie guère de connaître les ingrédients de la recette secrète de Mei. Quitte à en payer le prix fort plus tard…

Mon avis – Alors celui-là c’est mon OVNI ! Il s’agit là de mon film préféré d’entre tous. Je trouve que c’est un film parfait : il fait suer, il est beau, il a une bande son qui colle terriblement bien à l’ambiance, l’esthétique est là. Bref, PARFAIT. Le sujet est extrêmement tendu mais il amène a tellement de problématiques sociétales que c’est un film qui fait réfléchir. Sur l’obsession de la beauté, de la jeunesse, le droit à l’avortement, la politique de l’enfant unique, les relations homme-femme, la culture du cannibalisme, etc… Si je pouvais je le conseillerai à tout le monde, mais je peux comprendre que ce genre d’OVNI ne plaisent pas à grand monde

La bande-annonce qui t’annonce la couleur

Dogma (1999)

Dogma - Ces films méconnus que j'aime tantLe Speech – Loki et Bartleby, deux anges déchus, cherchent à retourner au Paradis. Mais si les deux renégats parviennent à leur fin, cela signe la fin de la vie sur Terre. La charmante Bethany est chargée par Metatron, la voix de Dieu, d’empêcher les deux lascars de réaliser leur projet en pénétrant dans une église consacrée du New Jersey. Pour la seconder, elle est accompagnée de deux incroyables prophètes, d’un prétendu treizième apôtre et d’une muse céleste.

Mon avis – Pour commencer il s’agit d’une comédie satirique. Ça dédramatise très bien le christianisme – et en plus – Dieu c’est Alanis Morissette (et ça c’est super cool !). Puis le casting de malade ! Matt Damon, Ben Affleck, Alan Rickman, Salma Hayek, Chris Rock… Et l’introduction de ce film est la plus géniale du monde (à tous les ornithorynques, je vous aime <3) ! Que dire de plus de Dogma que si vous ne l’avez pas déjà vu, allez le voir MAINTENANT !

La bande-annonce de ta vie (avant le film de ta vie!)

L’incroyable destin d’Harold Crick – Stranger Than Fiction (2006)

L'incroyable destin d'Harold Crick - Ces films méconnus que j'aime tantLe Speech – Un beau matin, Harold Crick, un obscur fonctionnaire du fisc, entend soudain une voix de femme qui se met à commenter tout ce qu’il vit, y compris ses pensées les plus intimes. Pour Harold, c’est un cauchemar qui dérègle sa vie parfaitement agencée, mais cela devient encore plus grave lorsque la voix annonce qu’il va bientôt mourir…
La romancière, c’est Karen Eiffel, qui s’efforce désespérément d’écrire la fin de ce qui pourrait être son meilleur livre. Il ne lui reste plus qu’à trouver comment tuer son personnage principal : Harold ! Elle ignore que celui-ci existe, qu’il entend ses mots et connaît le sort qu’elle lui réserve…
Pour s’en sortir vivant, Harold doit changer son destin. Sa seule chance est de devenir un personnage de comédie, puisque ceux-ci ne sont jamais tués…

Mon avis – j’aime ce film d’amour – déjà parce que j’adore Will Ferrell, Queen Latifah et Emma Thompson – mais aussi parce qu’il s’agit d’un de ces films qui font relativiser la vie. Voilà, le héro ne va pas sauver le monde, il ne va pas bouleverser le cours de l’histoire, mais il va en sortir grandi. C’est le genre de film où à la fin on se dit « je vais le faire! ». J’ai envie de tout entreprendre après ce film, j’ai envie de sourire à la vie, d’être une aventurière, d’être heureuse tout simplement (et de manger des cookies)!

La bande-annonce de la joie

Les Aventures de Zak et Crysta – FernGully: The Last Rainforest (1992)

Les Aventures de Zak et Crysta - Ces films méconnus que j'aime tantLe Speech – Dans la forêt de FernGully, Crysta une petite fée, apprend la magie des plantes et l’histoire de son peuple. Crysta décide de partir à l’aventure sur la montagne du danger, où elle rencontrera Zak, un jeune humain. En voulant l’aider, elle lui jeta un sort qui le fit devenir aussi petit qu’elle. Elle le ramènera alors dans la forêt. Zak faisait partie de l’équipe chargée de raser la forêt. La fée Crysta lui apprend comment vivre en harmonie avec la nature, puis il s’attache à la forêt et renonce à raser les arbres. Malheureusement, les autres humains continuent de la raser et libèrent Hexxus, le génie de la destruction

Mon avis – S’il y a bien un dessin animé qui a éveillé mon petit esprit de fillette écolo, c’est celui-ci (avec Pompoko des Studio Ghibli). La musique et les animations sont supers et il n’a pas trop mal vieilli. En plus il y a le super personnage de Batty, la chauve-souris qui s’est échappé d’un laboratoire, doublé par Robin Williams ! La romance entre les deux protagonistes est très attachante, le grand méchant de l’histoire Hexxus est particulièrement charismatique (et son thème, en Blues, est sublime). Enfin bref, que de bons souvenirs ! D’ailleurs c’est difficile de ne pas voir un rapprochement entre Hexxus et les énergies fossiles, et l’histoire de Ferngully se rapproche beaucoup de Pocahontas – ou Avatar pour le plus récent.
Je le conseillerai aux enfants à partir de 8/9 ans, car quand même Hexxus fait un peu flipper, mais au-delà ça leur permettra de les sensibiliser à la déforestation 😉 (puis les fées ça fait rêver!)

La très jolie petite bande-annonce

Alors vous les connaissez ? Et quels sont vos films méconnus ?

Ces films méconnus que j'aime tant

Digital Designer naviguant entre les mondes. Je ne tiens pas en place, j'aime apprendre. Je couds, je joue, je designe, j'explore, j'écris, je cuisine... Native de banlieue parisienne, j'ai quitté mes cités HLM pour explorer la jolie ville d'Amiens.

2 commentaires sur “Ces films méconnus que j’aime tant

  1. Effectivement Nouvelle Cuisine a l’air d’être un… truc. Un peu spécial quand même comme histoire… euh… mais bizarrement ça me plaît bien, un peu comme si ça réveillait ma curiosité déplacée un peu morbide… pas très sain tout ça x) Je le regarderais peut-être un jour si je trouve le courage !

Laisser un commentaire