Elle n’aime pas Noël

Categories De corps et d'esprits5 Comments

Et apparemment c’est la Fin du Monde. Chaque année, quand j’en parle, les gens le vivent mal pour moi (vous voyez le truc tordu ?). Ils sont désolés pour moi, ils me disent « c’est dommage ». Hého, doucement ! J’ai pas dit que j’étais déprimée ou que quelque chose ne va pas dans ma vie. Je n’aime juste pas Noël, comme j’aurai pu dire je n’aime pas les poires (MAIS C’EST UN SCANDALE !).

Voici donc le récit de « Pourquoi je n’aime pas Noël ».

Situation stressante

Avouez-le, dès qu’Halloween se termine, on reçoit les premiers catalogues de jouets, les décorations lumineuses de la ville commencent à « poper » dans tous les coins et tout le monde ne parle que de ça. Et j’ai envie de leur dire que « On est au mois de Novembre là hein, NO STRESS ». Parfois je fais un peu le rapprochement avec « ah tiens, tu viens de fêter tes 26 ans, on a déjà envoyé une demande de location de mausolée pour le jour où tu passerai l’arme à gauche. Bah ouais c’est pas si loin finalement quand on y pense ». Sordide n’est-ce pas? Je vous entends dire « ah non mais attend RIEN A VOIR! » bah allez vite, c’est allez vite en toutes circonstances… le temps est le même partout, surtout dans ma tête.

Oui, ça me stresse qu’on se mette si rapidement à penser aux fêtes de fin d’année alors qu’il reste encore deux mois avant la dite fin d’année. Et je ne trouve pas ça déconnant de répondre après les questions « tu fais quoi pour Noël/le jour de l’An? » « Pas grand chose et toi tu fais quoi pour Pacques? ».

« Tu l’as pas vu venir celle-là?! »

Réminiscence de la jeunesse

Peut-être que ma non-appréciation de cette fête vient de l’enfance? Je me suis posée la question. Toute ma famille aime Noël (nooooon, c’est pas vrai?!), mais faut dire que c’est pas toujours ça, surtout ces dernières années…

  1. La télé reste allumée toute la soirée. Mais POURQUOI ? Enfin je veux dire, ça vous suffit déjà pas de l’avoir toute l’année, faut aussi qu’elle fasse partie du décorum le soir du réveillon??? Et en plus c’est pour regarder le journal de 20h… Les mauvaises nouvelles et le journalisme alarmiste pour le réveillon A LA CAVE !
  2. On ouvre les cadeaux pendant l’apéro. Bon quand j’étais toute petite on attendait le lendemain, et là c’était cool (enfin sauf pour moi à l’époque, mais j’étais bête, je ne comprenais pas ma chance). Mais là, tout le monde (enfin sauf moi, vous allez comprendre) est tellement pressée que c’est triste, dommage, sans saveur.
  3. Après c’est le repas de la « joie ». Tout le monde veut y aller de son avis sur X sujets et cherchera à parler plus fort que son voisin. Le marché de poisson à côté, c’est rien. Sans parler de ceux qui se désintéressent TOTALEMENT du repas. Bah ouais on a ouvert les cadeaux juste avant !
  4. A la fin tout le monde fait la gueule. Ma mère, parce que personne ne prête vraiment d’intérêt à tous les efforts qu’elle a mis dans le repas (et personne l’aide à débarrasser); mon père n’a pas vraiment parler du repas ou alors juste pour vanner ma mère ou moi; mon frère fait pareil, et si je l’acceptes pas je me fais rabrouer (en se faisant bassiner les oreilles par un « t’as vraiment pas d’humour ! »); mes neveux/nièces parce qu’ils se sont encore fait punir à vouloir jouer avec les cadeaux de l’autre; et moi, parce que j’aimerai bien être ailleurs.

Et après vous voulez que j’aille fêter Noël avec ces gens-là…?

Clairement moi pendant le repas…

Les Cadeaux

J’adore offrir des cadeaux, vraiment, et pour aucunes raisons spécifiques. Juste pour le plaisir d’offrir. Et encore plus aujourd’hui, les fabriquer. Chercher LE truc qui fera mouche, ça me plaît réellement !

Recevoir par contre… Autant les gens proche de moi, qui me connaisse un peu, ça va m’émouvoir. Je vais avoir du mal à accepter le présent parce que j’aurai peur de ne pas le mériter ou encore de profiter de la dite personne. Je vais me sentir le besoin irrépressible de lui renvoyer la pareille en lui trouvant un présent pour lui montrer l’honneur que j’ai eu de recevoir le sien.
Mais voilà ça s’arrête là.

A Noël, j’ai du mal avec les cadeaux. C’est devenu une obligation. Et c’est dommage. Ça me rappelle le débat sur la journée de la femme, j’entends beaucoup de mes contacts (femmes et hommes confondus) facebookiens dire à l’unisson « mais ça devrait être tous les jours la journée de la Femme ». Je pense la même chose des cadeaux, on devrait s’en offrir tous les jours, sans raison. Pendant Noël, je trouve que ça perd de sa saveur parce que finalement on attend que ça, et je dirais même qu’il n’y a plus de mystères avec les maudites listes de cadeaux ! Et le pire de tout c’est quand on attend tellement quelque chose de ce cadeau et qu’au final c’est pas ce qu’on espérait

Dans ma famille, j’ai fait souvent profil bas. Résultat des courses, aujourd’hui, ils me connaissent très mal. Ils se basent beaucoup sur des choses que j’ai aimé avant (quand j’avais 12 ans?) et les tendances actuelles (c’est bien connu, je suis quelqu’un de tendance *blague*). Alors ils « essayaient » des trucs et le résultat dans ma tête ça donnait quelque chose comme « ils pensent vraiment que je suis ce genre de personne? ». Au final aujourd’hui c’est encore pire, ils me demandent ce que je veux [paye ta surprise ma fille…], je préfère dire que je ne veux rien, je n’ai besoin de rien, juste que tout aille bien.

Ouais tu veux un poney. Et à la fin qu’est-ce que t’en fais hein ? Du saucisson ?

Cette chose que j’aime quand même dans Noël ou que j’aurai aimé

Ce que j’aime ou aimerai dans Noël, c’est ce qu’on en voit en conclusion des films de Noël américain. Plus précisément, la fin du film « The Grinch ». Mais si vous voyez, quand chacun s’en contre balance des cadeaux, des décorations, de qui à la plus belle maison ou la plus belle dinde. Quand les gens comprennent que le principal c’est d’être tous ensemble. De passer un super moment, tranquille, sans prise de tête, à rire et à s’aimer. Voilà, juste ça. Est-ce qu’on a besoin de plus finalement que de recevoir de l’amour ? (voire même le recevoir le reste de l’année BORDEL)

Petite Cindy-Lou, on se comprend tellement toutes les deux…

Effet de mode ? Esprit contradictoire ?

Le petit mot de la fin – parfois je me demande si le fait de ne pas aimer Noël ce n’est pas juste l’effet contradictoire de la râleuse absolue. Mais finalement ce n’est pas tant la fête que je n’aime pas, mais ce que les gens en font. Je continuerai d’aimer, de danser, de rire, d’offrir, même sans Noël. 😉

Bien à vous

Digital Designer naviguant entre les mondes. Je ne tiens pas en place, j'aime apprendre. Je couds, je joue, je designe, j'explore, j'écris, je cuisine... Native de banlieue parisienne, j'ai quitté mes cités HLM pour explorer la jolie ville d'Amiens.

5 commentaires sur “Elle n’aime pas Noël

  1. La journée de la femme n’existe pas, par contre la journée des droits des femmes, oui 😉 😛
    Pareil ! Ils me demandent ce que je veux, mais je ne veux rien, je n’ai besoin de rien… des fois en cours d’année je me dis « tiens, ça je le demanderai à Noël » et finalement quand vient la question, sincèrement, je ne veux rien. Ce n’est pas que je n’aime pas Noël, c’est que je m’en contrefiche. Au mieux ça peut être un prétexte pour réunir toute la famille (mais ma mère a dit que mes grands-parents ne voudraient pas donc on n’invite personne…), mais sinon… L’année dernière mes parents ont demandé à ce qu’on (ma soeur et moi) s’offre des choses entre nous et à eux… alors bon, le cadeau comme preuve d’amour/affection, OK, mais le cadeau obligatoire comme preuve d’affection… c’est pas logique, ça n’a pas de sens, ça n’a ni queue ni tête, je ne comprends pas, et je compte bien refuser s’ils nous la refont cette année ! Bref. J’aime pas le Noël tel qu’on le fête, moi je voudrais un Noël comme tu dis sans prise de tête, qui soit juste un prétexte pour retrouver des personnes qu’on voit pas souvent…

  2. Moi non plus je n’aime pas Noel et moi aussi on me crie scandale quand je le dis. Mais moi j’aime pas Noel parce que j’ai jamais eu de vrais Noel. J’ai pas de famille qui cuisine un repas de fou, pas d’oncle qui hurle dans mes oreilles, pas de tante qui fait des blagues pourrie. C’est un peu triste. J’aimerais avoir ça. Pour pouvoir râler par la suite, parce que j’aime râler !

    Enfin bon, Noel approche et j’ai pas envie. Je pense passer a février directement.
    Bonne soirée 😉

Laisser un commentaire