Esclave du blog ?

Categories Exploration6 Comments
esclave du blog

Aujourd’hui un article devait (comme tous les lundis) être publié vers 6/7h du matin. Programmé comme à l’accoutumée. Sauf que voilà, je ne l’ai pas (encore) écrit. Ce n’était pas celui-ci qui aurait du sortir. Je devais écrire sur une expression qui me dépasse en ce moment, où des documentaires que j’ai vu ces derniers mois.

La corvée

J’écris cet article car je suis arrivée à un triste constat. J’aime partager, j’ai aimé écrire, mais aujourd’hui (souvent aujourd’hui), je traîne des pieds pour écrire mes articles. Oui, vous avez bien lu, c’est devenu une corvée. Et vu la délectation avec laquelle je fais ma vaisselle (j’aime bien nettoyer ma vaisselle, voilà, vous savez tout) et bien au final c’est pas très très glorieux ce que je vous fait là. Il fallait que je le dise. Après 7 semaines d’articles doublement publié sur le blog je me rends bien compte de l’évidence « c’est trop pour faire quelque chose de qualité et qui me plaît ».

Doit-on devenir esclave de son blog sous prétexte qu’on s’est auto-infligé cette productivité de malade mental? Bon après, je ne veux pas être mauvaise langue, je suis sûre que cela marche pour beaucoup d’autres blogueurs et qu’ils ont besoin de cette rigueur. Je me demande si finalement mon espace « bloguesque » ne manque pas de la spontanéité de mes anciens blogs, où j’écrivais quand je sentais que j’avais besoin/envie d’écrire…

La page blanche

Déjà on voit clairement qu’il n’y a pas eu de stratégie, ni d’approche pragmatique dans ma « misère ». Je n’ai pas beaucoup programmé mes articles. Je ne me suis même pas laissé de temps à moi quand tout d’un coup j’avais cette envie irrépressible de vous raconter quelque chose. Que d’occasions avortées… Comme toutes les fois où je me dis « merde, j’ai pas de cahiers pour écrire ce que je pense, dessiner ce que je vois ».

Cette page blanche, cette page de papier millimétré où je me suis ensevelie la bouche ouverte a noyé mes envies, ma soudaineté. Je VEUX retrouver mes débuts, arrêter avec le papier millimétré, après tout je ne suis pas architecte, ni géométricienne (on va dire que cela existe dans le lexique Morganien). Il y a tellement de choses parfois que j’aimerai dire à des moments incongrus, je passe à côté bêtement.

A trop vouloir bien faire … ?

Et le défi des dessous du blog ?

C’est une parenthèse que je met sur le blog. Car en relisant les thèmes abordés par Mia (du blog « Trucs de Blogueuses ») j’ai bien vu que, clairement pour certains d’entre eux, ça n’aurait pas été possible de créer un article « riche », surtout à partir de rien. Bon d’accord, on peut faire beaucoup avec de la créativité et quelques idées, surtout sur du vide. Comme ça a pu être le cas de l’article sur les commentaires, sur la vie perso à propos du blog, facebook

Seulement voilà, est-ce que c’est vraiment ce que j’ai envie de faire ici ? Certains me plairont à écrire (je ne dirai pas lesquels 😉 ) peut-être que j’en créerais de mon cru qui ne seront pas ajouté à l’impressionnante liste de Mia. Advienne que pourra, comme on dit.

J’ai néanmoins adoré sortir des sentiers, cela m’a appris beaucoup de choses. Et d’autres moins bonnes – obsession liés aux commentaires, aux trafics notamment – mais le plus important ce n’est pas ça. Bien entendu, cela me fait extrêmement plaisir d’avoir à lire vos commentaires (et comme tout blogueur qui se respecte !) et de voir qu’on vient lire ce blog. Mais j’ai envie de vous offrir du contenu, des choses qui me tiennent réellement à coeur, des sujets à débattre, des thèmes que je découvre et que je vous partage. Autant dire qu’il y a du boulot, dans la joie et la bonne humeur.

Du temps… et de l’énergie ?

Je n’abandonne pas, d’ailleurs je n’abandonnerai pas. Juste qu’aujourd’hui je m’éviterai les sempiternelles rendez-vous « oh je dois écrire l’article du lundi, je suis en retard! ». Je dois garder en tête que cet espace c’est du plaisir pour moi et pour vous j’espère 😉 ! Je pense ne pas me tromper, en disant, ces barrières je me les suis mise toute seule en voulant absolument que cela marche. J’ai oublié un point essentiel, la réussite est au rendez-vous quand on l’accueille avec amour, joie et spontanéité et pas quand on traîne des pieds mollement.

J’ai toujours autant de brouillons qui m’attende et les deux articles dont je vous ai parlé en début de celui-ci n’ont pas encore été entamé. Je voudrai me laisser le temps de faire les choses biens, je rêve de prendre mon énergie quand elle se présente et d’espérer pouvoir « programmer » cela sans que ça devienne pire que de passer la serpillère au rez-de-chaussée de notre petite maison.

Pour conclure, j’aurai ici écrit un article qui me tenait à coeur. Un article que j’ai eu du mal à vous avouer. J’ai dépassé cette page blanche de l’organisation pour spontanément vous dire « maintenant je vais sur la voie du présent » 😉

Et vous, êtes-vous un esclave de votre blog ?

Pour aller plus loin, je souhaite partager avec vous l’article de Melgane sur son blog Fuite en Avant « Faut-il publier sur son blog » qui souligne justement le problème.

Digital Designer naviguant entre les mondes. Je ne tiens pas en place, j'aime apprendre. Je couds, je joue, je designe, j'explore, j'écris, je cuisine... Native de banlieue parisienne, j'ai quitté mes cités HLM pour explorer la jolie ville d'Amiens.

6 commentaires sur “Esclave du blog ?

  1. C’est vrai qu’on peut vite avoir tendance à s’imposer d’alimenter son blog, or je pense que c’est le meilleur moyen de s’en dégoûter. J’ai eu des périodes où je m’imposais un rythme de publication, mais ça m’épuisait, au final je produisais pour produire, la qualité et le plaisir n’y étaient pas. Désormais j’essaye de publier 2 articles par semaine, mais je ne m’y obliges pas ; si je n’ai pas d’inspiration ou de contenu, pas grave, pas d’article ! Le terre continuera de tourner 😉

    1. Et bien tu vois les deux articles par semaine maintenant c’est clairement trop, et je trouve ça courageux de se dire « c’est pas grave ». C’est vrai la terre continuera de tourner =P. Je continue quand même de culpabiliser alors qu’au final je ne pense pas qu’à part moi quelqu’un se dise « oulala elle a pas publié !!! »

  2. Y’a… quelques années, quand je n’étais pas sur ce blog-là mais sur le précédent que j’ai quitté à cause d’un léger (hrm hrm) problème d’anonymat, il y a eu une courte période, de l’ordre d’une semaine, où je me levais tous les matins en disant « il faut que j’écrive un article ». Ce qui faisait des articles mauvais, que j’ai fini par supprimer d’ailleurs. Je publie quand j’ai le temps, quand j’ai envie, quand je suis inspirée… je ne me force pas. Je crois que tu devrais faire pareil 🙂
    On n’arrête pas de dire « il faut une régularité pour vous organiser et même pour le lecteur, pour instaurer le rendez-vous et le fidéliser ». Mouais. En attendant je pense que ce qui fidélise un lecteur, avant toute chose, c’est la qualité des articles et l’intérêt qu’il trouve à les lire… Alors si c’est se forcer à publier, à contre coeur, en se mettant la pression, et au final en ne se faisant pas plaisir la qualité en pâtit et à mon humble avis le lectorat aussi.

  3. Je vais faire ça, c’est pas bon l’organisation pour moi xD ! J’ai le vive sentiment qu’en programment absolument tout sur le blog, je me mens à moi-même et j’oublie au final ce qui faisait le sel de mon écriture au début, vraiment au tout début. Je dois retrouver cette spontanéité merveilleuse qui nous pondre des articles construits et enrichis. Et pas seulement des articles à clics… Je n’ai pas l’impression d’être plus grande après un article comme cela. Au contraire de ceux qui me tiennent à coeur 😉

  4. Hey coucou Morgane,

    C’est tellement drôle, tu écris sur tellement de sujets ces derniers temps dont je souhaite également parler sur mon blog (je connais aussi la panne sèche, ou les brouillons non inspirants que l’on supprime par non-satisfaction). Ma stratégie c’est plutôt de reprendre tranquillement le rythme de mes articles. D’essayer de faire du contenu que j’aime, et si je trouve un truc dont je peux parler en mode express, alors faire un article express. Mais je préfère consacrer un peu de temps sur les sujets qui me branchent. Qualité plutôt que quantité. 🙂

    En ce moment, je suis à fond sur un article qui te plaira je pense, qui prend du temps à écrire, parce qu’il y a également une part de vécu dedans. J’ai l’impression que tu trouves une vraie direction sur ce blog. Je suis vraiment contente pour toi. Je te fais un gros bisou !

    1. Coucou ! Je te réponds enfin (après toutes mes aventures dont tu sais). J’ai été très heureuse de te lire, ça m’avait manqué ! Je ne te presserai pas, je sais maintenant que ce n’est pas une bonne chose =)
      Et puis je fais tellement d’autre chose comme tu sais =P !
      Enormes bisous à toi et à bientôt sur one chapter a day 😀 !

Laisser un commentaire