Les Fêtes autrement : Ostara

Categories De corps et d'esprits0 Comments
Les fêtes autrement Ostara

Nouvel article sur « Fêtons autrement », précédemment nous avions parlé de l’une des origines de la Chandeleur, « Imbolc ». Cette fois-ci c’est l’ancêtre de Pâques, Ostara, fêté aux alentours du 21 Mars, au même moment que l’Equinoxe de Printemps.

Un peu d’étymologie – d’éty quoi ?

[En remerciement de notre ami Wikitionnaire dont je tire cet extrait]

« Du vieux haut allemand Ostara, apparenté à Osten (« est [lieu où le soleil se lève] »), Easter en anglais. Utilisant des comparaisons de preuves linguistiques tirées du germanique continental, Jacob Grim, au dix-neuvième siècle, a avancé l’existence d’une forme équivalente à Eostre au sein de croyances préchrétiennes des peuples germaniques dont il défini le nom par Ostara  »

« Easter, l’équivalent anglais de « Pâques », est dérivé du nom de la déesse Éostre qui était célébrée au cours de l’équinoxe de printemps. L’équinoxe de printemps est le jour où le Soleil se lève exactement à l’Est : East en anglais. Éostre est la déesse de l’Est associée à la déesse Ostara germanique, à la déesse romaine Aurore, à la déesse balte Ausra, à la déesse Éos grecque, à la déesse hindoue Ushas. Elles sont toutes dérivées du même prototype indo-européen du nom de Hausos. »

« Il symbolise le renouveau de la vie et de la terre, après un hiver froid et dur, et le retour de la Déesse sous son visage de jeune fille et d’amante. Comme Imbolc, Ostara est un Festival de l’aube et de la vie croissante. Ostara vient du mot Germain « Ost » ou « Est », une référence pour l’aube et la vie renouvelée. »

Elle raconte quoi, cette fête ?

La légende raconte que la Déesse, après son réveil, a enveloppé la terre de fertilité, le Dieu gagne en maturité (ce n’est plus un jeune garçon comme pendant Imbolc) et il parcourt les prairies verdoyantes. Comme poussés par les déités, les animaux s’accouplent, et c’est également le temps d’ensemencer les champs et les potagers.

C’est ce Sabbat qui marque le premier jour du Printemps. Les jours et les nuits sont égaux et la terre est à nouveau totalement fertile, et tout ce qui se cachait sous le manteau hivernale se réveille merveilleusement.

Les espérances et rêves nés lors d’Imbolc prennent vie pendant cette célébration. C’est une belle époque de fertilité et de renouvellement (encore elle dis-donc) !

Woman Sitting in a Field of Flowers

Dans les faits

Ce qui est vraiment cool avec Ostara c’est qu’on retrouve tout (ou presque) les codes de notre Pâques contemporain, à savoir : les cloches, les oeufs, les lapins, les champs fleuris et le Soleil !

On fera sonner des cloches ou des petites clochettes pour réveiller la nature environnante. On peindra des oeufs qu’on donnera en offrande à la Déesse pour célébrer sa fertilité. Pur avis personnel, mais je trouve cela beau comme symbolique quand même, offrir des ovaires !

On pourra décorer son autel de fleurs printanières ainsi que d’autres oeufs décorés/peints, et placer par ci par là quelques graines et semences. Car après tout c’est cela Ostara ! La symbolique de l’oeuf est extrêmement importante pour cette célébration, en effet il représente la matrice, la genèse du Monde.

On commence sa célébration d’Ostara dès l’aube, en s’occupant de la terre (où en essayant si tu es en ville – en ayant une pensée pour elle par exemple). Pour les repas, on privilégie le végétal lors d’Ostara, comme les graines germées, les légumineux, les fleurs comestibles, les légumes et fruits de saisons.

Si tu veux chanter aussi, c’est le bon moment ! Célébrer Ostara par le chant c’est se rapprocher de la symbolique des cloches et de l’éveil de la nature printanière – les vibrations toussa, c’est bon pour elle !

art, creative, creativity

Ostara et Pâques

Les deux fêtes sont extrêmement liées même si elles ne sont pas fêtés au même moment.

En effet, on a appris juste au dessus qu’Ostara c’était la naissance du Printemps, et Pâques c’est la résurection du Christ. D’autant les chrétiens (et les marketeux) ont bien gardé les codes des anciennes pratiques païennes. Ne dit-on pas « Les cloches ont déposé les pâques dans le jardin » (ma mère me disait ça pour aller chercher les chocolats dans le jardin) ?

Free stock photo of holiday, party, sugar, colorful

Bon je vous laisse, je vais manger mon oeuf en chocolat =3

En savoir plus sur Ostara :

Digital Designer naviguant entre les mondes. Je ne tiens pas en place, j'aime apprendre. Je couds, je joue, je designe, j'explore, j'écris, je cuisine... Native de banlieue parisienne, j'ai quitté mes cités HLM pour explorer la jolie ville d'Amiens.

Laisser un commentaire