J’ai quitté mon travail

Categories De corps et d'esprits7 Comments
j'ai quitté mon travail

Non sans humour, le 1er Avril 2016 j’ai quitté mon travail chez le célèbre site de petites annonces. Je vous raconte pourquoi…

J’ai quitté mon travail parce que j’ai changé

J’allais fêter mes trois ans de contrat dans cette grande famille/entreprise. Et tout comme elle, j’avais évolué. On m’avait appris, qu’en général, rester entre deux et cinq ans dans une entreprise dans mon secteur, c’était un contrat sain. Avant les deux ans, c’est trop peu et dur à expliquer. Plus de cinq ans devient dangereux pour soi. De là peut venir une perte de créativité entre autre chose.

Un jour où je me suis rendu compte que je n’avais plus grand chose à leur apporter. Ce n’est pas négatif en soi, mais j’ai senti qu’à un moment de cette aventure j’avais donné ce que j’avais de mieux. Et que j’avais appris tout ce dont j’avais besoin pour voler de mes propres ailes.

j'ai quitté mon travail - sans les mains
Sans les maiiiiins \o/

J’ai quitté mon travail car ce n’était plus l’idéal

Après six mois dans une agence digitale, je pensais que travailler chez l’annonceur était l’idéal. On ne va pas se mentir, c’est un rythme à tenir les agences. Il faut souvent jongler entre les contrats. Abuser de sa créativité au point d’en suffoquer, rendre des comptes sur des projets dans un très court lapse de temps. J’ai le souvenir du design d’une application mobile créé en l’espace d’une matinée. Quinze écrans différents designés en l’espace de deux heures et demi. Encore un sacré record pour moi !

Seulement après avoir passé deux ans et demi dans la même entreprise… Je dois avouer que travailler chez l’annonceur a aussi des inconvénients. Certes on travaille sur des projets avec une deadline (date de fin de projet) lointaine. Toutefois on se retrouve vite à être sur les mêmes sujets, avec les mêmes couleurs, les mêmes formes et typographies. On s’accroche aux quelques petits projets qui réveillent notre créativité. On peut autant se retrouver submergé pendant un petit temps par un projet et du jour au lendemain ne plus rien avoir à faire du tout. De vrais montagnes russes !

j'ai quitté mon travail - mes collègues et moi
Nooon, j’avais plus le move…

J’ai quitté mon travail pour quitter Paris

L’idée de partir est aussi venu que je ne me sentais plus de travailler au centre de Paris.

Après avoir vécu toute ma vie (aussi courte soit-elle) en Île-de-France. Avoir pris ses transports pendant près de quatorze ans, les avoir subi à certains moments. Je sentais que j’étais au bout. Vous pouvez me dire que je manque de courage. J’accepte vos reproches, surtout pour ceux qui le vivent encore aujourd’hui et depuis beaucoup plus longtemps que moi. Mais je recherche encore mon bonheur, il n’est pas dans le RER A  😉 

Je savais depuis un moment que vivre près de la capitale et y travailler, ce n’est pas trop mon truc. Seulement je ne l’avais pas réellement réalisé. Pour moi c’était naturel de travailler à Paris, car « c’est là qu’il y a du travail ». Et puis à Paris il y a tout. Et tout ça on vous le fait bien comprendre.

Un jour j’ai réalisé que ce n’était plus pour moi les deux voire quatre heures de transports. D’être déprimée bien avant d’arriver dans les locaux tout simplement parce qu’on a du courir après son bus. Puis restée une heure debout dans le train serrée entre deux inconnus avec le vif espoir d’arriver entière un jour. Je sais que c’est le quotidien de chacun des travailleurs de la capitale. Mais doit-on vraiment subir ça ?

j'ai quitté mon travail

J’ai quitté mon travail la peur au ventre

Quitter un emploi aujourd’hui, surtout un CDI, c’est difficile. J’ai eu littéralement les chocottes et je les ai encore. Après avoir lu des tonnes d’articles, j’ai compris qu’il n’y a JAMAIS de bons moments.

Bien sur garder cet emploi, malgré les montagnes russes, malgré les déprimants transports, malgré la pollution et le manque de liberté, c’est tout de même la sécurité de l’emploi! C’est l’assurance d’avoir un salaire qui tombe chaque fin de mois, d’avoir des projets dits “concrets” (du style acheter un appartement ou une maison, enfin pour ceux qui sont sensibles à ces projets-là).

Ces derniers temps j’ai pu voir des internautes s’énerver sur des articles medium sur le même sujet. “C’est des privilégiés; c’est pas possible quand on a pas une thune” Loin de moi l’idée de connaître les antécédents des gens. Néanmoins, on vit tous avec un bagage différent… Mon bagage c’est d’être une fourmi. Je calcule tout, j’épargne tout. Mais finalement, ce n’est que comme ça que ça marche !

j'ai quitté mon travail

J’ai quitté mon travail mais bien entourée !

Dans mon départ, j’ai découvert à quel point les gens qui m’entourent croient en moi.

Ce n’est pas grâce à moi que je suis partie, c’est grâce à eux. J’ai pu me rendre compte que j’avais assez de courage pour prendre ce choix de quitter mon travail.

Celui qui a pris toute l’ampleur de cette décision c’est mon chéri. C’est le premier qui a évoqué l’idée de me lancer en tant que Freelance. C’est le premier qui m’a proposé de quitter Paris et mon travail pour vivre avec lui. C’était tellement fou ! Et je l’ai fait !

j'ai quitté mon travail

Et maintenant que j’ai quitté mon travail ?

Oui j’ai certes moins d’argent, mais j’en ai moins besoin. On a calculé nos essentiels, les choses dont on ne peut pas se passer.

Puis supprimé le superflu, on a gardé nos passions, celles qui nous permettent de garder nos pieds sur terre et la tête dans les étoiles. Finalement, on arrive à vivre comme on l’entend, en faisant de petits excès mais sans conséquences. On se met à l’abri avec des petites économies un mois sur l’autre.

Mais je ne regrette pas d’avoir fait ce grand saut, chaque jour je remercie cette chance et j’apprécie un peu plus à chaque instant de savourer le présent.

Et vous, où en êtes-vous dans votre projet professionnel ?

Pour aller plus loin :

Digital Designer naviguant entre les mondes. Je ne tiens pas en place, j'aime apprendre. Je couds, je joue, je designe, j'explore, j'écris, je cuisine... Native de banlieue parisienne, j'ai quitté mes cités HLM pour explorer la jolie ville d'Amiens.

7 commentaires sur “J’ai quitté mon travail

  1. « Vous pouvez me dire que je manque de courage »

    Jamais !
    En 2017, c’est courageux d’écouter ses envies et de les mettre en place. Parce que provoquer du changement, certains en sont incapables. Bravooooo !! 😀

    & belle continuation ! 🙂

    1. Merci pour tes encouragements 😀 !
      J’avais peur que mes motivations ne soient vu que comme des excuses alors que bon ce qui ne nous rend pas heureux devrait être motif à changement.
      Personnellement, même si les choix et changements sont durs à prendre au final je trouve que c’est toujours quelque chose d’extrêmement positifs 😀 !

      Merci encore pour ton retour ^^

    1. Merci, merci beaucoup !!! Tellement d’ondes positives *o* !!!
      Oh et si tu savais le nombre de fois où j’ai dit aux gens « j’attends le bon moment, je veux vraiment être prête », au final j’ai mis 8 mois à me rendre compte que bah non je ne serai jamais prête à 100% et qu’il était temps de sauter ! Mais ça fait tellement de bien au final 😀 !

      Je te souhaite un excellent renouveau sur ta boutique (je viens de finir ton dernier article à ce sujet – j’y re-cours) \o/ !

  2. Coucou Morgane,
    C’est assez marrant de te lire, je croirais t’entendre me parler !
    Ton départ, ton choix de quitter ton CDI, tes décisions, comme tu as eu du courage !
    Je te comprends tellement, je comprends chacune des raisons que tu as énoncées : Paris, le RER A, ce quotidien qui tourne en boucle, l’envie de poursuivre tes rêves… Je comprends tellement, que je me dis que tu as écrit cet article pour moi ! il n’y a pas de « bon moment », il faut se lancer et c’est tout. 2017 sera l’année du changement pour moi. J’en ai trop marre de vivre ce que je vis, et le temps est une denrée rare. Je te félicite pour tout ce que tu as accompli jusque là, et je te souhaite te continuer ainsi. Tu me fais rêver !
    Bisous 🙂

    1. Coucou !!

      Mais tu es tellement inspirante tu sais! C’est ton départ qui m’a bouleversé, et qui m’a poussé à me poser des questions. Oui comme je te l’ai dit et comme tu le redis, tout ce qui compte c’est le temps. 😉

      Je suis très heureuse que 2017 soit une année de changement, tout ce que je peux te souhaiter de mieux c’est de rejoindre tes proches 😀 (et le soleil <3)

      Bisous à toi ! 😀

Laisser un commentaire